Validé cliniquement

Herbe de la Saint-Jean: Remède naturel contre la dépression

L’herbe de la Saint-Jean agit comme un antidépresseur aussi efficace que les produits de synthèse. Il a en outre bien moins d’effets secondaires.

La fiche: Herbe de la Saint-Jean

Comment s’en procurer?

Cueillette

Très courant sous nos latitudes, le millepertuis préfère les prairies ensoleillées et les talus. La floraison a lieu aux alentours de la Saint-Jean (fin juin).

Culture

Il est possible de récolter des graines sur des plantes sauvages, en fin d’été. Celles-ci sont minuscules : on en saupoudrera un coin de jardin que l’on se contentera de bien tasser et de laisser à lui-même jusqu’à l’an prochain. On peut aussi multiplier par éclats de racines en automne et répéter la multiplication tous les 2-3 ans. Sols bien drainés, exposition ensoleillée.

Achat

Les graines d’Hypericum perforatum ne se trouvent généralement pas en jardinerie et celles-ci ne vendent, sous le nom de millepertuis, que des espèces non médicinales. La plante séchée peut s’acheter dans toutes les herboristeries et dans certaines pharmacies. Ces dernières proposeront aussi des extraits, teintures et autres dérivés de cette plante.

Récolte et conservation

Parties aériennes (tiges, feuilles et fleurs) récoltées à la floraison. Le millepertuis se prête bien au séchage (à l’ombre). Il peut être conservé 1 à 2 ans dans des récipients étanches à la lumière.

Mode d’emploi

Préparation, dosages

Selon la gravité de l’état dépressif et les résultats du traitement, on boira des infusions de 2 à 4 grammes de plante sèche (parties aériennes) par tasse, c’est-à-dire 1 à 2 cuillères à café, et ceci une à deux fois par jour.

Autres indications

Les autres utilisations du millepertuis n’ont pas encore été suffisamment étudiées pour que nous les présentions ici.

Durée du traitement

Comme avec tous les antidépresseurs, il faut être assez patient. L’effet du traitement peut se faire attendre 2 à 3 semaines. Une fois que les symptômes dépressifs ont disparu, il est recommandé de continuer le traitement pendant plusieurs mois (on préconise couramment 6 mois) et de diminuer progressivement les doses.

Un traitement par le millepertuis (comme d’ailleurs n’importe quel médicament) ne remplace pas une approche psychothérapeutique quand celle-ci est nécessaire.

Utilisation traditionnelle

En macération dans l’huile d’olive, contre les brûlures. En tisane contre les diarrhées, comme diurétique ainsi que contre les rhumatismes et la goutte.

Effets secondaires

Ils sont plus rares et moins prononcés qu’avec les antidépresseurs de synthèse : c’est là un avantage sérieux du millepertuis. La classique « photosensibilisation » (la peau devient plus sensible au soleil) ne survient guère à moins d’avoir ingéré 30 fois la dose prescrite.

Contre-indications, précautions et interaction

Le millepertuis peut diminuer l’effet de certains médicaments en augmentant leur métabolisation hépatique (cela a été montré avec la digoxine, la ciclosporine, la théophylline et la phenprocoumone). Notons que ce type de phénomène est très courant : on l’observe avec de nombreux médicaments, aussi bien qu’avec des substances banales comme la fumée de cigarette et la viande grillée.

En cas de prise de médicament (y compris « la pilule » contraceptive, ou les anti-rétroviraux), il vaut la peine de questionner un médecin avant de commencer un traitement avec le millepertuis.

La plante

Nom

fr: Herbe de la Saint-Jean / Millepertuis | en: St John’s wort | de: Johanniskraut | es: Hipérico

Type de plante

Plante herbacée, pluriannuelle.

Signes distinctifs

Tiges de section ronde, avec deux nervures longitudinales. Les boutons floraux, jaune doré, écrasés entre les doigts teignent ceux-ci en pourpre violacé. Les feuilles, observées à contre-jour, semblent constellées de petits trous (en fait des glandes à huile essentielle qui sont transparentes).

A ne pas confondre

Autres espèces d’Hypericum, avec plus (ou moins) de deux nervures longitudinales sur les tiges (sans danger, mais efficacité non garantie). Éventuellement le séneçon jacobée ou encore certaines inules (mais aucune de ces fleurs ne teint les doigts en rouge violacé lorsqu’on les écrase).

Références

Références scientifiques

Des études cliniques rigoureuses ont montré le bien-fondé de l’usage traditionnel du millepertuis contre la nervosité et les troubles de l’humeur. Le millepertuis a montré sans équivoque sa supériorité sur le placebo (lequel a pourtant déjà un effet non négligeable en cas de dépression). La plante a aussi été comparée à des antidépresseurs de synthèse : 60-80 % des dépressifs recevant le millepertuis ont vu leur état s’améliorer, ce qui est équivalent aux résultats obtenu avec les antidépresseurs de synthèse, mais le millepertuis ne provoquait pas les effets secondaires de ces derniers.

On a partiellement élucidé le mécanisme d’action du millepertuis : il augmenterait la quantité de certains neurotransmetteurs stimulants dans le cerveau ; un mécanisme qui ressemble à celui d’antidépresseurs récents. L’identité du ou des principes actifs reste discutée : amentoflavone, hyperforine ou hypéricine?

Autres traitements pour les problèmes de tête

Café

Café

Validé cliniquement Café: Remède naturel pour la performance cognitive et la mémoire Les études cliniques ou épidémiologiques ont porté sur la consommation de café « classique », c’est-à-dire d’un...

lire plus
Grande camomille

Grande camomille

Validé cliniquement Grande camomille: Remède naturel contre la migraine La grande camomille est utilisée pour prévenir la migraine. Pour soigner la douleur (traitement analgésique), on trouve dans...

lire plus
Saule blanc

Saule blanc

Validé cliniquementSaule blanc: Remède naturel contre le mal de dos, mal de gorges et mal de têteLe saule peut être utilisé comme l’aspirine, qui contient le même type de substance active,...

lire plus
Valériane

Valériane

Validé cliniquement Valériane: Remède naturel contre l'insomnie La valériane apporte un sommeil qui se mérite, car elle a un goût bien désagréable! Avant de commencer un traitement avec cette...

lire plus
Menthe poivrée et maux de tête

Menthe poivrée et maux de tête

Validé cliniquement Menthe poivrée: Remède contre le mal de tête, la migraine et le côlon irritable La menthe poivrée soulage les maux de tête lorsqu'ils sont issues de migraine liées à des tensions...

lire plus
Ginkgo

Ginkgo

Validé cliniquement Ginkgo: Remède naturel contre alzheimer et les troubles de mémoire Le ginkgo augmente la tolérance du tissu cérébral à l'hypoxie, accélère la résolution d'oedème cérébral...

lire plus

Mal de tête

Les chemins de décision Des symptômes aux remèdes naturels contre le mal de tête Le mal de tête (ou « céphalée ») est le plus souvent une douleur modérée que l’on reconnaît bien pour l’avoir déjà...

lire plus

Consulter nos remèdes naturels 

Plus de 30 plantes médicinales et autres remèdes naturels validés par des études cliniques comparatives.