Validé cliniquement

Airelle: Remède naturel contre la cystite

Une étude randomisée contrôlée en Finlande avec suivi sur un an a montré que celles qui prenaient quotidiennement du jus de d’airelle avaient environ moitié mois de nouvelles infections que celles du groupe contrôle.

Comment s’en procurer?

Cueillette

L’airelle est très répandue en Europe, particulièrement dans les zones humides et fraîches, en sous-bois. Attention toutefois à bien laver votre récolte car les fruits proches du sol peuvent être contaminés par des parasites (Echinococcus, Leptospira) susceptibles d’entraîner de sérieuses maladies.

Culture

Difficile à envisager sauf si vous habitez en forêt. C’est une plante de sols très acides et humides voire détrempés (humus, tourbières).

Achat

Les airelles séchées peuvent s’acheter en herboristerie.

Récolte et conservation

Il est possible de sécher les baies d’airelle ou mieux de les congeler. La confiture ou le sirop d’airelle ne peuvent être recommandés dans la prévention des infections urinaires, parce qu’on ne sait pas si l’effet thérapeutique est conservé après cuisson des baies.

Mode d’emploi

Préparation, dosages

Consommer une tasse d’airelle par jour, soit environ 50 g (dans un bircher, par exemple).

Aussi possible chez des enfants de plus de 3 ans et des adolescents.

Durée du traitement

6 mois.

L’effet préventif perdure au moins une année, probablement à cause de l’effet favorable sur la flore intestinale : les proanthocyanidines contenues dans ces fruits rendent les colibacilles moins adhérents aux parois des voies urinaires.

Utilisation traditionnelle

Diarrhées et entérites aiguës, stomatites et maux de gorge. On utilise souvent les feuilles d’airelle (ou de plantes proches telles que la myrtille ou le raisin d’ours) en tisane contre divers problèmes urinaires, dont les cystites.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire n’a été rapporté hormis le goût un peu amer de ce jus.

Contre-indications, précautions et interaction

Aucune connue, ces deux baies sont considérées comme des produits alimentaires. Toutefois ces baies pourraient modifier les besoins en insuline des diabétiques (prudence dans ce cas!).

La plante

Nom

fr: Airelle rouge | en: Lingonberry / Red whortiberry | de: Preiselbeere | es: Arandano encarnado

Type de plante

La plante d’airelle ressemble à celle de myrtille. C’est une plante vivace, à feuilles persistantes.

Signes distinctifs

L’airelle est une petite plante vivace, plus ou moins rampante, aux tiges ligneuses, ne dépassant guère 20 à 30 cm de hauteur. Ses baies sont rouge vif. Ses feuilles, persistantes, vues à contre-jour semblent parsemées de petits trous.

A ne pas confondre

Le raisin d’ours (Arctostaphylos uva-ursi) ressemble beaucoup à l’airelle rouge mais ses feuilles, observées à contre-jour, ne paraissent pas constellées de petits trous. Confusion sans danger. Attention au bois-gentil (Daphne mezereum) dont les baies sont très toxiques ; mais cet arbuste possède des feuilles beaucoup plus grandes, non persistantes ; il est bien plus élevé (50-100 cm) et beaucoup moins ramifié que l’airelle, et on ne le rencontre pas en zones tourbeuse et humide.

Références

Références scientifiques

Une étude randomisée contrôlée en Finlande avec suivi sur un an (2 groupes tirés au sort, chacun de 50 femmes de tous âges ayant eu une infection urinaire), a montré que celles qui prenaient quotidiennement du jus de canneberge et d’airelle avaient environ moitié moins de nouvelles infections que celles du groupe contrôle. Bien que le traitement ne durait que 6 mois, son effet a perduré jusqu’à la fin de l’année de suivi.

Une controverse est cependant en cours, car parmi des études plus récentes l’une n’atteignait pas la « signification statistique » (peut-être à cause d’un échantillon trop petit), l’autre était menée avec des produits modifiés tels que des capsules de canneberge, dont l’usage était associé à moins de symptômes d’infection urinaire, alors que des signes d’infection latente subsistaient.

Autres traitements pour les problèmes de troubles urinaires

Grande ortie

Validé cliniquementGrande ortie: Remède naturel contre la prostate (élargissement bénin)La grande ortie est utilisée pour soigner l'hyperplasie bénigne de la prostate à un stade relativement précoce...

lire plus

Courge

Validé cliniquementCourge: Remède naturel contre la prostate (élargissement bénin)La courge permet de soigner l'hyperplasie bénigne de la prostate à un stade relativement précoce (dites "stades 1 et...

lire plus

Canneberge

Validé cliniquement Canneberge: Remède naturel contre la cystite Une étude randomisée contrôlée en Finlande avec suivi sur un an a montré que celles qui prenaient quotidiennement du jus de...

lire plus

Consulter nos remèdes naturels. 

Plus de 30 plantes médicinales et autres remèdes naturels validés par des études cliniques comparatives.